Story

Meubelen Camille Larridon
Winkeltje van Pierre Vanhalst

Vanhalst-Larridon est une famille
d’entrepreneurs créatifs depuis le début du XXe siècle.

Jusqu’à l’âge de 33 ans, Camille Larridon vécut chez ses parents où il s’était construit un petit atelier à l’arrière de la maison. Dès 1945, il commença à travailler sur ses propres meubles dans une vieille remise. Il procédait souvent aux finitions autour de la table de la cuisine, là où la chaleur de la maison était plus propice au vernissage. En 1950, il décida de se construire un nouvel atelier et d’ouvrir un magasin. Son épouse, Maria Vanneste, renonça à son métier de cordonnière à domicile et transforma la pièce de devant en une petite boutique de matelas. Jusqu’à ce qu’il rendit son dernier souffle en 2003, Camille fut présent chaque dimanche aux Meubles Larridon, tiré à quatre épingles, pour discuter avec les clients. Sa fille aînée, Jenny Larridon, est l’âme de Vanhalst Articles de baptême depuis 1968.

Peu après la Première Guerre mondiale, Pierre Vanhalst gagna sa vie en tant que photographe. Nombre de ses fils le suivirent dans cette voie, à l’exception de Lieven Vanhalst
qui préféra se tourner en 1968 vers la pâtisserie, une profession à l’époque très fermée et créative. La pâtisserie donna naissance à une boutique d’articles de baptême, qui devint un commerce de gros dans les années 90.

Au début des années 2000, Frank et Sophie Vanhalst décidèrent de revoir radicalement le plan de développement de Vanhalst Articles de baptême. Résultat? Une croissance explosive des activités de commerce de gros. L’entreprise continua peu à peu à se développer, passant d’un commerce de gros classique à une entreprise créative influente, active sur le marché des cadeaux de naissance, de communion et de mariage, ainsi que des cadeaux traditionnels et des petits emballages.

Avec Atelier Pierre, outre le marché des cadeaux de naissance et de remerciements pour les mariages et les communions, Vanhalst pénètre également le marché des accessoires lifestyle.

Stamboom Vanhalst

Collaboration avec de jeunes designers belges

Sous la marque Atelier Pierre, Vanhalst souhaite donner la chance à de jeunes designers belges de développer leur PREMIÈRE collection d’accessoires lifestyle uniques. Sophie Vanhalst, Creative Director, guidera et soutiendra les jeunes designers dans ce projet.

Atelier Pierre rend hommage à Pierre Vanhalst, l’arrière-grand-père qui gagna sa vie en tant qu’entrepreneur créatif et photographe au début du 20e siècle. ‘Atelier’ fait référence à l’atelier dans lequel travaillait l’autre arrière-grand-père, Camille Larridon, qui était fabricant de meubles. « Le mot ‘Atelier’ illustre à merveille l’environnement que nous voulons créer pour les designers en herbe, ce mot est synonyme d’artisanat, de création, de fabrication… Le prénom ‘Pierre’ veille quant à lui à apporter une touche de personnalité et d’authenticité. » explique Sophie.

Atelier Pierre est par conséquent une marque authentique, enracinée dans la tradition et le savoir-faire. Les produits sont de préférence fabriqués dans des matériaux durables et abordables. La photographie peut apporter et apportera très certainement une plus-value à ce projet.

Sophie Vanhalst
  • Facet
  • Facet
  • Facet
  • Facet
Vanhalst Trading in Izegem

Respect de l’environnement

En 2009, le bâtiment de l’entreprise Vanhalst s’est vu décerner le label ‘Bâtiments d’entreprise de qualité de Flandre occidentale’. Les valeurs de la famille Vanhalst se reflètent dès lors très clairement dans la conception de ce bâtiment. En plus d’être un modèle de créativité, de simplicité et de fonctionnalité, il veille aussi à respecter le bien-être de l’homme,l’environnement, le budget et les traditions.

Pour souligner l’importance du respect de ces éléments, Vanhalst a signé en 2011 la ‘Charte d’entrepreneuriat durable de Flandre occidentale’. En signant cette charte, une entreprise s’engage à travailler de manière proactive sur des thèmes spécifiques. C’est un outil visant à structurer la politique relative à l’entrepreneuriat durable et constitue le moteur de l’amélioration continue des performances sur le plan environnemental, économique et social.

La création du « bois de la vie » composé de 1 000 peupliers (arbres à croissance rapide), sur le terrain situé à côté du bâtiment, prouve que l’entrepreneuriat durable reste l’une des priorités. Cet engagement s’intègre lui aussi parfaitement dans les efforts continus déployés pour accorder une attention équilibrée à l’impact socio-économique de l’entrepreneuriat mais aussi aux conséquences écologiques.

Farah
Farah
Frank
Frank
Julie
Julie
Martine
Martine
Katrien
Katrien
Yves
Yves
Paulien
Paulien
Sophie
Sophie
Veerle
Veerle
Barbara
Barbara